Le thé est une vaste gamme de boissons aromatiques, gustatives ou désaltérantes, obtenues par infusion ou percolationd’eau sur diverses préparations à partir des petites feuilles et des bourgeons de théier, un arbuste à feuilles persistantes originaire d’Asie. Ces diverses boissons aqueuses peuvent être par exemple obtenues à partir de feuilles séchées (thé vert) ou diversement fermentées (thé noir), selon les traditions, les portions liquides sont bues chaudes, tièdes ou froides, en quantités très variables, diluées, faiblement ou fortement concentrées, et parfois additionnées de diverses matières d’origine végétale ou animale.
Riche en épigallocatéchine, en gallate d’épigallocatéchine, en théanine et en caféine, le thé est à la fois recherché pour son goût, ses vertus énergisantes et relaxantes, ainsi que pour son impact positif sur la santé dans le cas du thé vert.

Le théier Camellia sinensis est originaire des montagnes du Yunnan où il est connu et cultivé depuis l’Antiquité. Grâce à la religion bouddhiste et aux monastères locaux qui favorisent cette boisson pour la méditation, il s’est d’abord diffusé à l’ensemble de l’Extrême-Orient de tradition bouddhiste, par exemple en Corée et au Japon avec la tradition zen valorisant la consommation du thé vert pour rester éveillé et l’implantation des cultures du vie siècle au ixe siècle, avant d’être importé en Europe au xviie siècle par les commerçants portugais. Les Britanniques introduisirent tardivement la culture du thé en Inde au xixe siècle tandis que les Français la développèrent en Indochine et les Néerlandais en Indonésie. Le thé connaît alors une expansion spectaculaire au point d’être aujourd’hui la boisson la plus bue au monde juste après l’eau. L’importante variété de thés existant au monde s’explique par le grand nombre de terroirs, de cultivars, de modes de culture ainsi que par le traitement subi après la récolte. Ce dernier facteur permet d’obtenir des thés de différentes « couleurs » : noirs, verts, Oolong, jaunes, blancs et post-fermentés tandis que les autres facteurs déterminent le goût et la qualité du thé produit.
La préparation de la boisson elle-même peut prendre des formes très diverses, parfois élevés à un art rituel soucieux de perfection : recherchée pure après un nettoyage préalable à l’eau bouillante pour les goûteurs spécialisés, additionnée de lait et de sucre au Royaume-Uni, longuement bouillie avec des épices en Mongolie, avec de la menthe au Maghreb et en Afrique de l’Ouest, bouillie avec des épices et du lait en Inde, préparée dans de minuscules théières dans la technique chinoise du gōngfū chá, ou battue avec une grande maîtrise en chanoyu au Japon. Cette appropriation du thé est généralement devenue un élément culturel important des pays qui l’ont adopté.

Affichage des produits 1–12 sur 62